Jeudi 26 septembre : rassemblement devant les urgences de La Rochelle de 11h à 13h

, par udfo17

Pour la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé FO, « le pacte de refondation des urgences » ne répond en rien à la réalité du terrain et ne répond surtout en rien à la colère et aux besoins exprimés depuis des mois par les agents. Création des services d’accès aux soins : cette mesure sera extrêmement difficile à mettre en œuvre. Pour FO, créer une structure supplémentaire entre les maisons médicales et l’hôpital apparaît au regard de la pénurie médicale comme un contresens. Gestion des lits au niveau des GHT : cela est déjà le cas à bien des endroits mais faute de places les patients restent sur les brancards ! FO réaffirme que sans réouverture de lits, point de salut ! Mise en œuvre d’entrées directes sans passer par les urgences pour la filière gériatrique et notamment pour les résidents des EHPAD : impossible tant que les établissements seront sous dotés en lits et régulièrement « sous tension ». De plus, les EHPAD sont d’ores et déjà sous médicalisés au regard de ce que souhaite la Ministre. Création des Infirmiers en Pratique Avancée (IPA) spécialisés urgences : outre le fait qu’ils ne pourront être opérationnels que dans trois ans, leur présence ne réglera en rien le manque d’effectifs de personnels médicaux et paramédicaux, ce qui nécessite des recrutements immédiats. « Renforcer et reconnaître les compétences des professionnels des urgences » : la Fédération rappelle que la véritable reconnaissance ne passe que par des réponses fondamentales et incontournables, à savoir l’amélioration des conditions de travail et la revalorisation des salaires, paramètres qui ne sont pas abordés dans les mesures présentées. Et la prime pour les Assistants de Régulation Médicale ? Quid de la reconnaissance de ce corps de métier ! Remis aux calendes grecques et encore sous certaines conditions ! etc…. Dans ses conditions nous exigeons :
- La réouverture sans délai de plusieurs milliers de lits d’aval en médecine, chirurgie et soins de suite pour désengorger les services d’urgences ;
- Le recrutement de personnel soignant et médical ;
- Une augmentation de 300 € pour tous les professionnels de santé, afin d’augmenter l’attractivité de leurs métiers ;
- Une augmentation significative de l’ONDAM en réinjectant les crédits supprimés en 2018 et 2019.
- Et la prime pour les Assistants de Régulation Médicale Pour la satisfaction de ces revendications, la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé FO appelle à un rassemblement :

JEUDI 26 SEPTEMBRE

LES URGENCES DE LA ROCHELLE MANIFESTERONT LEUR COLÈRE DE 11H A 13H DEVANT LES URGENCES DE LA ROCHELLE