1er mai à Saintes

, par udfo17

Plus de 300 personnes se sont rassemblées et ont manifesté à Saintes ce 1er mai à l’appel l’intersyndicale FO, CGT, FSU et Solidaires. Les prises de parole ont rappelé les revendications syndicales, dont celles de Force Ouvrière :
- contre la loi NOTRe de 2015, qui organise le découpage de la république en territoires,
- contre la loi Macron de 2015, contre la loi "travail" de 2016 et son adaptation dans la fonction publique via le PPCR qui poursuit le démantèlement du statut de fonctionnaire d’État, et pour la défense de la Fonction publique et des services publics, ainsi que la renationalisation de ceux déjà privatisés,
- contre la loi d’orientation Peillon de 2013, prétendument "de refondation de l’école", et son adaptation en maternelle, en primaire et en collège, ainsi qu’à travers la préparation de la prochaine réforme du lycée,
- contre la loi Touraine de 2016, et contre l’organisation des regroupements hospitaliers que nous avons combattu lors de la grève du 7 mars dernier,
- pour le maintien et l’amélioration des conventions collectives,
- contre les regroupements et les allègements de la loi Rebsamen de 2015 au titre d’un prétendu « dialogue social »,
- pour s’opposer à toutes les attaques menées dans ses différentes branches contre la Sécurité sociale acquise à la Libération,
- contre l’allongement du temps de travail, et en faveur de la retraite par répartition à 60 ans et à 37,5 annuités,
- pour l’augmentation immédiate des salaires et des retraites dans la fonction publique de 8% et l’attribution de 50 points d’indice pour tous comme préalables des négociations salariales,
- pour l’augmentation générale des salaires et des retraites dans le secteur privé par l’alignement de ce qui sera obtenu dans le secteur public,
- pour des changements d’orientation en matière de politique économique et sociale, au plan européen comme national, notamment pour la fiscalité ou l’industrie. Retrouvez la prise de parole de l’Union locale Force Ouvrière :